Hommage à Georges Yves KERVERN

par René BAELI

René BAELI est le dernier Directeur de l'école Supérieure d'Ingénieurs de Marseille avant sa fusion dans Centrale Marseille. Chevalier des Palmes académiques, il est président du conseil scientifique de l'Institut Méditerranéen des Cindyniques et vice-président de l'Association Méditerranéenne pour l'étude des Missions Publiques de Protection Civile.

Le 16 décembre 2008, Georges Yves KERVERN, créateur des cindyniques, sciences du danger, nous quittait à l'âge de 73 ans.
X-Mines 55, après une carrière bien remplie, il se passionna pour le problème de l'explication des catastrophes et leur prévention.

Une rencontre

Du côté de Centrale Marseille, nous l'avions rencontré en 1996 à l'occasion de l'accueil dans notre école du DESS gestion des Risques, Panthéon-Sorbonne où il enseignait les cindyniques.
Le plus frappant chez cet intellectuel de l'action était sa capacité à créer une ambiance conviviale et, malgré sa fabuleuse carrière professionnelle, de nous offrir en toute simplicité les trésors de ses passions et de ses convictions.
Il réussissait à chacune de nos rencontres à nous faire oublier sa stature de haut responsable qui pourtant le plaçait à des années-lumière au dessus de nous.

Une carrière exceptionnelle

Né le 9 mai 1935 à Nantes, XMines 1955, après polytechnique et les Mines de Paris, il complète sa formation par l'Institut des Etudes Politiques de Paris où il sera Maître de conférences.
Commençant sa carrière au Ministère de l'Industrie, il sera ensuite, Directeur de Péchiney, Président de Tréfimétaux. Après un passage à la Direction de Paribas, il finit sa carrière comme Directeur Général de l'UAP (devenue AXA).
Mais, visionnaire et défricheur infatigable, il est président de l'ACADI (Association des Cadres Dirigeants), Président de l'Association des villes numérisées, membre du CNER, etc.

Création des Cindyniques, sciences du danger

En 1987, il organisa sous l'égide de l'UNESCO, un colloque de réflexion sur l'appréhension des risques et du danger durant lequel apparaît le nom de " cindyniques " (du grec kindunos, le danger).
L'énorme succès de ce colloque le pousse à créer avec Pierre Tanguy, Patrick Lagadec et d'autres, l'Institut Européen des Cindyniques.
Les actes du colloque fondateur ayant été très rapidement épuisés, Georges Yves KERVERN écrit en 1991 avec Patrick Rubise, le livre de références des cindyniques : " l'archipel du danger " aux éditions économica.
(dernier ouvrage : Cindyniques, concepts et mode d'emploi, économica 2007)
Cette méthode d'analyse révolutionnaire permet d'étudier scientifiquement les causes d'une catastrophe. L'équipe de Georges Yves KERVERN a démontré, en effet, qu'un accident provenait toujours de plusieurs " déficits systémiques cindynogènes " dont ils réussirent, en étudiant des centaines d'accidents, à faire une liste exhaustive, les mêmes causes produisant les mêmes effets.

Georges Yves KERVERN et la formation

Visionnaire, il a très tôt conscience que cette nouvelle science, les cindyniques et la gestion des risques et des crises doivent absolument faire l'objet de formations spécifiques et d'initiation dans les écoles d'ingénieurs.
Il participe ainsi à la création d'enseignements cindyniques dans les écoles des Mines, aux Ponts, à Centrale, Lyon 3, etc

En 1997, Georges Yves KERVERN participe à la création de l'Institut Méditerranéen des Cindyniques (IMC), patronnée par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Marseille-Provence et présidée par le Général Paul Parraud, ancien directeur de l'école Polytechnique.
Il est immédiatement élu président du comité scientifique de l'IMC.
Pédagogue enthousiaste, il milite pour la création dans toutes les écoles d'Ingénieurs d'enseignements des cindyniques et de la gestion des risques.

Georges Yves KERVERN mit son intelligence époustouflante, sa soif de connaissance, son immense culture littéraire et scientifique et son attachement à fonctionner en réseau, au service de ses prochains et du progrès social.
Sa disparition nous prive de ses brillantes contributions dans le domaine de l'intelligence de la complexité, de la gestion des risques et des cindyniques, sciences du danger.